Bienvenue à Langoiran


Langoiran entre fleuve et coteaux




Langoiran, 2152 habitants (INSEE 2019), se situe à 25 km au sud-est de Bordeaux sur la rive droite de la Garonne. Sur un espace géographique de 10,14 km2 se déploient le centre bourg et son port, le Pied du Château et le Haut Langoiran. 
Dans le centre bourg, l'église Saint-Léonce fut construite par Abadie à la fin du XIXème siècle. Avenue Michel Picon, le cinéma Le Splendid, construit par l'architecte bordelais André Lamire, a été inauguré en 1945 et désaffecté en 1974. Son style, proche de celui de Le Corbusier avec quelques influences Art Déco pour sa colonnade extérieure, lui vaut une inscription en totalité au titre des monuments historiques depuis 2002. 
Dans le quartier du port, l'ancien relais « Le Saint-Martin » et de belles maisons de pêcheurs aux façades de pierre blonde datant du XVIème siècle regardent le fleuve.
L'ancien chemin de halage sur les berges de l'Estey offre au promeneur un circuit ombragé à l'écart de la circulation routière. Lors des forts coefficients de marées survient le mascaret, une vague déferlante très prisée des surfeurs.
Le pont métallique fut construit en 1881 par l'entrepreneur Five Lilles, selon les techniques du célèbre ingénieur Gustave Eiffel. Il permet de franchir la Garonne en reliant Langoiran à la rive gauche et au village de Portets.
A la sortie du bourg, en direction de Créon, se dresse un moulin fortifié du XIVème siècle, partiellement reconstruit au XVème après la guerre de Cent Ans.
En cheminant en direction de Capian, l'on rejoint l'église romane Saint-Pierre-Es-Liens du Haut Langoiran, renommée pour son abside saintongeaise et le portail qui ont été ajoutés au XIIème siècle. En 1541 la chapelle dédiée à Notre Dame prolonge le bâtiment au midi.  Le site offre un large panorama sur la vallée de la Garonne, la plaine des Landes et le château de Langoiran, forteresse médiévale du XIIIème siècle. Construit par les Escossan, le château de Langoiran fut l'un des éléments architecturaux les plus prestigieux d'Aquitaine. Forteresse royale à la fin du XVème siècle, il devient la résidence des présidents du parlement de Bordeaux aux XVIème et XVIIIIème siècles. Il fut détruit durant la Fronde en 1650.
Le vignoble, omniprésent sur les croupes graveleuses du territoire, produit des vins harmonieux  sous les appellations d'origine contrôlée Cadillac Côtes de Bordeaux pour les rouges et Premières Côtes de Bordeaux pour les blancs.